Ben Thomsen competes on the downhill track in Kitzbuehel, AUT
Thomsen rounding a gate during the downhill in Kvitfjell, NOR
Ben Thomsen focuses on the task at hand during the men's super-G at the 2013 world championships. Thomsen finished 19th.
Ben Thomsen catches air in the world championships men's super-G in Schladming, Austria.
Ben Thomsen takes a corner in tight form in the men's downhill at world championships in Schladming, Austria, where he finished 17th.
Ben Thomsen looks ahead to the next turn in the men's downhill at the 2013 world championships in Schladming, Austria.
Ben Thomsen with a breakthrough 12th-place finish in the legendary Kitzbuehel downhill.
Young gun Ben Thomsen skis to a 17th-place finish in the demanding downhill in Kitzbühel, Austria.
Ben Thomsen in action during the super-G at the FIS Alpine World Cup in Lake Louise, CAN
Ben Thomsen during the super-G in Lake Louise, CAN
Ben Thomsen competes in the downhill in Lake Louise, CAN
Ben Thomsen is all smiles on a free ski day in Lake Louise, CAN
Ben Thomsen celebrates his best World Cup finish to date in Chamonix.
Ben Thomsen during men's downhill training in Beaver Creek.
Ben Thomsen during the first downhill training run in Lake Louise (Nov. 2012)
Ben Thomsen during World Cup downhill in Lake Louise.
Ben Thomsen during the first downhill training run in Lake Louise (Nov. 2012)
Ben Thomsen in Lake Louise (Nov. 2012)
Ben Thomsen during the first downhill training run in Lake Louise (Nov. 2012)
Ben Thomsen during wind-tunnel testing at an Audi facility in Germany.
Ben Thomsen on the podium in the downhill in Sochi, Russia.
Ben Thomsen celebrates as he crosses the finish line in the downhill in Sochi, Russia.
Ben Thomsen skis to a second-place finish in the downhill in Sochi, Russia.
Ben Thomsen is a happy man after his first-career podium in the downhill in Sochi, Russia.
Erik Guay and Jan Hudec congratulate Ben Thomsen on his epic fifth-place finish after starting 50th in the downhill in Chamonix, France.
Ben Thomsen in action during World Cup super-G in Lake Louise.
Ben Thomsen during downhill training at the men's World Cup stop in Sochi - the first test event for the 2014 Olympics.
Jan Hudec, Ben Thomsen and Erik Guay celebrate a great day of downhill racing in Chamonix, France.
Team Canda celebrates a great of downhill ski racing in Chamonix, France.
Ben Thomsen during wind-tunnel testing at an Audi facility in Germany.

Ben Thomsen

Alpin

L’émergence de Thomsen comme skieur de Coupe du monde n’aurait été possible sans une bonne dose de persévérance et croyance en lui. Sans équipe, il a occupé plusieurs emplois d’été en construction et dans le domaine de l’aménagement paysager pour poursuivre son rêve de joindre les rangs de l’élite. Il a décroché quatre tops 20 en Coupe du monde et aux Championnats du monde en 2010-2011 et sa récompense a été d’être nommé à l’Équipe canadienne de ski alpin. Connu pour sa témérité, Thomsen semble prospérer sur les parcours les plus exigeants de la planète. En février 2012, Thomsen annonçait son arrivée en décrochant la deuxième place lors de la descente de Coupe du monde à Sotchi.

 
 
Accueil / Athlètes / Ben Thomsen

Meilleurs résultats

2ième – Descente – Coupe du monde FIS – Sochi, RUS (2012)
5ième – Descente – Coupe du monde FIS – Chamonix, FRA (2012)
9ième – Descente – Coupe du monde FIS – Kvitfjell, NOR (2012)

Classements de la Coupe du monde

(2013-14):
Classement général: 97ième
Classement de descente: 39ième
Classement de super G : 43ième

Né (e) le : 25/08/1987
Lieu de naissance:
Invermere, C.-B.
Résidence:
Calgary, AB
Ville d’origine:
Invermere, C.-B.
Club de ski: Windermere
Depuis: 2011
Sponsor: Scotiabank
Taille: 5-7
Poids: 176 livres
Skis: Head
Bottes: Head
Bâtons: Swix
Casque: POC
Lunettes de ski: POC

Surnoms: Benny Alcott, Black Panther, The Rock Whisperer, Pink Pocster (en raison du casque rose).

Quel est ton premier souvenir en ski?: Le souvenir qui me revient en mémoire est la première fois où je suis monté sur une quadruple remontée mécanique au mont où je skiais soit Panorama, CB.   J’étais trop petit pour monter de moi-même et je me faufilais entre les gens quand personne ne faisait attention.   Je n’atteignais même pas la barre et j’étais assis au bord du siège.  Ma mère m’a aperçu quand la chaise a commencé à monter et elle s’est mise à paniquer.  J’arborais un énorme sourire sur mon visage.  

Quel a été ton moment le plus mémorable en ski de compétition? Remporter la deuxième place à Sotchi, en Russie, en 2012.  Je ne me souviens pas vraiment de ma course, mais je me rappelle qu’au moment de franchir l’arrivée, la foule était silencieuse et ne réagissait pas ce qui me laissait penser que ma descente n’avait pas bien été.   Je me suis retourné du côté des Canadiens qui sautaient tous de joie en délire.    J’ai alors vu que j’étais deuxième et la sensation est complètement indescriptible. 

Quel a été ton pire moment en ski de compétition? Mon moment le plus pénible jusqu’à présent s’est déroulé à la Coupe du monde de Lake Louise, AB, l’an dernier quand j’ai percuté un caillou pendant ma descente.  Je n’avais aucune idée de l’impact et j’ai tenté de poursuivre en me disant que mes carres étaient émoussées ou quelque chose du genre.  En arrivant à l’arrivée, j’ai examiné mes skis et il n’y avait plus de carre.  J’ai eu l’impression d’avoir été floué parce que je n’avais rien fait de mal, c’était dur à avaler. 

Quel est ou a été ton rêve olympique? Je n’ai jamais assisté à des Jeux olympiques, mais j’aimerais pouvoir décrocher une médaille à Sotchi, en Russie, cette année. 

Qu’elle est la meilleure chose que les Jeux olympiques d’hiver 2014 aient lieu à Sotchi en Russie? Pour moi, la meilleure chose demeure d’avoir déjà obtenu un podium là-bas.  Le parcours est très exigeant ce que j’aime. L’endroit est unique et plusieurs personnes seront hors de leur zone de confort ce qui me convient parfaitement.

Si tu pouvais écouter une seule chanson avant le départ du portillon, quelle serait-elle? Ce n’est pas une chanson, c’est un discours inspirant issu d’une publicité en anglais de la boîte Versus qui débute par  « Here's the thing that makes life so interesting: the Theory of Evolution claims that ‘only the strong shall survive.’ Maybe so, maybe so. But the Theory of Competition says, ‘Just because they're the strong doesn't mean they can't get their asses kicked. » et elle continue en mentionnant les outsiders et les autres aspects de la compétition. Elle vient me chercher.  

Si tu pouvais réunir trois personnes dans le monde, vivantes ou décédées, à l’une de tes courses, qui seraient-elles et pourquoi? J’amènerais ma grand-mère ou MoMo, décédée il y a quelques années de cela.  Elle adorait voyager dans le monde entier.  J’amènerais aussi une de mes anciennes copines, Evann Parker, décédée en 2011 de la leucémie.

Quel talent ou aptitude que tu possèdes qui surprendra les fans?  Je sais faire du crochet.  Je confectionne de beaux chapeaux. 

S’il te restait un jour à vivre, comment le passerais-tu? Je le passerais dans ma ville natale à Invermere, CB, à faire tout ce que je faisais jeune ce qui signifie tous les sports que vous pouvez imaginer. 

Si tu étais en affaires ou en formation de carrière autre que le ski de compétition, quel domaine choisirais-tu? Certain à 110% que je ferais le saut en course de GP de moto.  Cela me fascine et j’ai toujours voulu courser à ce niveau.  Je fais un peu de compétition en piste quand j’en ai la chance et ce sport est naturel pour moi.  J’en raffole. 

Quand je ne skie pas, vous pouvez probablement me retrouver…. en train de jouer au golf, de faire du kitesurf, de la course de moto, de sauter d’une falaise, sur un bateau ou à organiser un BBQ. 

Qu’a ta ville à offrir de meilleur? Le mélange parfait d’un milieu calme et animé. 

Nomme la chose la plus surprenante que l’on retrouve dans ta valise quand tu voyages, explique: Quand ma MoMo (grand-mère) est décédée il y a de cela quelques années.  J’ai hérité de ses lunettes de ski.  Elle adorait le ski et voyager pour découvrir de nouveaux endroits.   Elle voulait parcourir le monde entier.   Je trimballe ses lunettes de ski avec moi partout où je vais pour en quelque sorte l’avoir près de moi et lui faire visiter le monde. 

Décris-nous ton aliment ou ta boisson de prédilection pendant la saison de compétition. Le vin et la nourriture en Italie sont incroyables.  Le tiramisu est imbattable à Bormio. 

Si tu pouvais concevoir ton propre endroit dans le monde pour une Coupe du monde, quel serait-il? Sans équivoque, Panorama, CB.  Je crois que c’est la plus belle montagne.  Je rêve d’une Coupe du monde à cet endroit depuis ma plus tendre enfance et mon imagination me permet aussi de visualiser où se situerait la piste.   Panorama serait un site formidable pour une Coupe du monde.  

Où se trouve ton endroit préféré pour courser ou t’entraîner? Kitzbühel, en Autriche, est mon arrêt de la Coupe du monde préféré.  Selon moi, c’est la piste la plus amusante qui vous garde aux aguets et exige un bon contrôle du début à la fin.   Pour l’entraînement, Panorama, CB.  L’endroit offre les conditions les plus constantes. 

Si tu pouvais détenir un super pouvoir, quel serait-il? J’aimerais être le super héros Iron Man.  Il est riche, possède un complet indestructible et peut se déplacer rapidement d’un endroit à l’autre.

Si tu pouvais bâtir ta maison de rêve dans le monde, où serait-elle située? Je souhaiterais une demeure près du Lac Windermere à Invermere, CB.  Je n’ai jamais vu un lieu que j’aime autant.  C’est un site qui comprend tout ce que j’aime.  

Qui admires-tu dans le sport? J’admire vraiment Valentino Rossi, coureur de GP Moto.   Il est impliqué dans le sport depuis longtemps et demeure l’un des deux gars à détenir plus de 100 victoires en GP Moto.  Il est dans la trentaine et course contre des gars plus jeunes et il le fait encore avec passion.  Il est extrêmement talentueux, calme, mais sur une moto,  c’est un démon et je crois que nous partageons plusieurs qualités.  

 

 

Podiums
2ième – Descente – Sochi, RUS (fév. 2012)

Résultats parmi les 20 premiers
12ième - Descente - Kitzbuehel, AUT (jan. 2014)
17ième - Descente - Kitzbuehel, AUT (jan. 2013)
12ième - Descente - Wengen, SUI (jan. 2013)
15ième - Descente- Bormio, ITA (déc. 2012)
16ième – Descente – Beaver Creek, ÉU (nov. 2012)
10ième – Descente – Schladming, AUT (mars 2012)
9ième – Descente – Kvitfjell, NOR (mars 2012)
5ième – Descente – Chamonix, FRA (fév. 2012)
11ième – Descente – Chamonix, FRA (fév. 2012)
18ième – Descente – Kvitfjell, NOR (mars 2011)
16ième – Descente – Val Gardena-Groeden, ITA (déc. 2010)

Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi, RUS
19ième - Descente 

Championnats canadiens 
Champion canadien – Super G – Whistler, C.-B. (mars 2014) 

Championnats du monde
17ième – Descente – Schladming, AUT (fév. 2013)
19ième – Super G – Schladming, AUT (fév. 2013)
18ième – Descente – Garmisch-Partenkirchen, ALL (fév. 2011)
19ième – Super G – Garmisch-Partenkirchen, ALL (fév. 2011)

Coupe Nor-Am
Résultats parmi les 10 premiers
7ième - Super G - Nakiska, AB (mars 2013)
8ième – Super G – Aspen, ÉU (fév. 2011)
10ième – Descente – Aspen, ÉU (fév. 2011)
3ième – Descente – Lake Louise, AB (déc. 2010)
6ième – Descente – Aspen, ÉU (fév. 2010)
6ième – Descente – Aspen, ÉU (fév. 2010)
4ième – Super G – Aspen, ÉU (fév. 2010)
9ième – Super G – Panorama, C.-B. (déc. 2009)
9ième – Descente – Lake Louise, AB (déc. 2009)
9ième – Super G – Apex, C.-B. (fév. 2007)