Brad Spence makes his return from injury in the slalom in Levi, FIN.
Brad Spence celebrates his strong finish in Kitzbühel, Austria.
Brad Spence during the World Cup slalom in Bansko, Bulgaria.
Brad Spence at the World Cup slalom race in Bansko, Bulgaria.
Brad Spence finishes 17th in Tuesday's night slalom in Schladming. (Gio Auletta/Pentaphoto)
Brad Spence with his Wengen sponsor - eight-year-old Gage Ferguson.
Brad Spence races in the Kitzbühel, Austria, slalom.
Brad Spence
Brad Spence in Monday's World Cup slalom in Alta Badia, Italy.
Brad Spence
Brad Spence placed 14th in the Kitzbühel slalom.
Brad Spence (left) & Jan Huec (middle)
Brad Spence
Brad Spence
Brad Spence (left on podium)
Brad Spence
Brad Spence (left) & Jan Huec (middle)
Brad Spence earns a 20th place finish in the slalom in Adelboden, SUI

Brad Spence

Alpin

L’histoire de Spence en est une de grande persévérance relevant de sa bataille pour revenir après qu’une terrible chute ait presque mis fin à sa carrière avant les Jeux de 2006. Le natif de Calgary, diplômé de l’École nationale des sports, avait connu du succès dès ses débuts à titre de skieur de vitesse avant de devenir slalomeur de spécialité. En 2012, Spence a fait les manchettes en Europe et en Amérique du nord en aidant un jeune fan de huit ans à devenir son commanditaire de couvre-chef lors de la Coupe du monde de Wengen, en Suisse. Spence a grandi sur un ranch situé non loin de Calgary et est fier de ses racines de l’ouest. Lors de ses temps libres loin du ski de compétition, il aime faire du bateau et de l’équitation en plus d’aller à la pêche.

 
  • Brad Spence makes his return from injury in the slalom in Levi, FIN.
  • Brad Spence celebrates his strong finish in Kitzbühel, Austria.
  • Brad Spence during the World Cup slalom in Bansko, Bulgaria.
  • Brad Spence at the World Cup slalom race in Bansko, Bulgaria.
  • Brad Spence finishes 17th in Tuesday's night slalom in Schladming. (Gio Auletta/Pentaphoto)
  • Brad Spence with his Wengen sponsor - eight-year-old Gage Ferguson.
  • Brad Spence races in the Kitzbühel, Austria, slalom.
  • Brad Spence
  • Brad Spence in Monday's World Cup slalom in Alta Badia, Italy.
  • Brad Spence
  • Brad Spence placed 14th in the Kitzbühel slalom.
  • Brad Spence (left) & Jan Huec (middle)
  • Brad Spence
  • Brad Spence
  • Brad Spence (left on podium)
  • Brad Spence
  • Brad Spence (left) & Jan Huec (middle)
  • Brad Spence earns a 20th place finish in the slalom in Adelboden, SUI
 
Accueil / Athlètes / Brad Spence

Meilleurs résultats

Champion canadien - Slalom géant (2010)
12ième – Slalom – Coupe du monde FIS – Kitzbuhel, AUT (2010)
4ième – Super G – Championnats juniors mondiaux (2004)

Classements de la Coupe du monde

(2013-14)
Classement général: 121ième
Classement de slalom: 44ième

Né (e) le : 19/04/1984
Lieu de naissance:
Calgary, AB
Résidence:
Calgary, AB
Ville d’origine:
Calgary, AB
Club de ski: NATC / Panorama Ski Club
Depuis: 2001
Sponsor: EllisDon, Kidco, McElhanney, Crescent Point Energy Corp.
Taille: 6-0
Poids: 205 livres
Skis: Rossignol
Bottes: Rossignol
Bâtons: Leki
Casque: Uvex
Lunettes de ski: Uvex

Surnoms:  Bradd, Spencey.

Quel est ton premier souvenir en ski? Quand j’ai coursé pour le Canada à l’épreuve Trofeo Topolino à l’âge de 14 ans. Il s’agissait de ma première compétition en Europe et j’ai décroché la deuxième place en slalom géant et la troisième en slalom. 

Quel a été ton moment le plus mémorable en ski de compétition? Me classer 12ème à Kitzbuhel, en Autriche pendant la saison 2009-10. C’était mon second top 12 de la saison ce qui m’a permis d’obtenir une place aux JOH de 2010. 

Quel a été ton pire moment en ski de compétition? Mon accident à la descente de Bormio, en Italie en 2005.  Je me suis fracturé le tibia et le péroné en plus de me déchirer les LCA et LCM, etc.

Quel est ou a été ton rêve olympique? Comme pour tout le monde, gravir le sommet du podium olympique.  Honnêtement, si je peux repartir de là en sachant que j’ai réuni les meilleures manches possibles, je serai satisfait de ma journée. Je serais ravi peu importe le résultat. 

Qu’elle est la meilleure chose venant du fait que les Jeux olympiques d’hiver 2014 ont lieu à Sotchi en Russie?  Je n’ai jamais été là-bas, c’est difficile à dire.  En raison de cette réponse, je répondrais probablement que j’aurai la chance de visiter un nouveau pays et expérimenter une nouvelle culture différente de la nôtre.

Si tu pouvais écouter une seule chanson avant le départ du portillon, quelle serait-elle? Ma réponse sera en perpétuel changement.  Dans le passé, mes choix tournaient autour de Smalltown DJs de Calgary.  Je suis un grand fan de leur musique et il m’arrive de me pomper en écoutant certains de leurs montages. 

Si tu pouvais réunir trois personnes dans le monde, vivantes ou décédées, à l’une de tes courses, qui seraient-elles? Gage Ferguson parce que l’avoir avec sa famille à Wengen, en Suisse, demeure un moment inoubliable. Son engouement était vraiment contagieux. Glenn Thomsen (le père de Ben Thomsen) qui a été un de mes entraîneurs au début de ma carrière et un des gens les plus influents avec qui j’ai eu le plaisir de travailler durant ma carrière de coureur de ski. Et les derniers, mais non les moindre, mes parents en raison de tous les sacrifices qu’ils ont fait pour m’aider à atteindre le niveau où je suis rendu dans le sport.  Sans eux, je ne serai pas où je suis aujourd’hui. 

Quel talent ou aptitude que tu possèdes surprendra les fans? Je possède une capacité incroyable à reconnaître les différents accents de la langue anglaise.  Je passe beaucoup de temps dans un studio de yoga et je jouais du piano avant, passe-temps que je regrette avoir abandonné. 

S’il te restait un jour à vivre, comment le passerais-tu? Pour déjeuner, je me trouverais le plus grand champ de framboises et je mangerais le plus possible de ces délicieux aliments.  Je kidnapperais ensuite un chien (idéalement un Braque de Weimar) et je sauterais dans une Lamborghini pour la conduire le plus vite possible vers les montagnes à l’ouest de Calgary.  Je ferais une randonnée vers les plus hauts alpages et j’y resterais quelques heures pour profiter du paysage, des sons et des odeurs de la nature.  Je me servirais ensuite d’un téléporteur pour faire un saut en Toscane, Italie, afin de boire une bouteille très dispendieuse de Brunello et de nouveau dans le téléporteur, je finirais à Bora Bora où je dénicherais le paradis sur une plage déserte.  

Si tu étais en affaires ou en formation de carrière autre que le ski de compétition, quel domaine choisirais-tu? Je suis curieux de nature et je cherche continuellement à inventer quelque chose ou transformer une idée existante en un produit amélioré.  J’adorerais avoir une entreprise au sein de laquelle il faut réfléchir et qui emploierait des gens doués. Mon alternative que j’ai toujours cru cool est de devenir architecte et concevoir des maisons haut de gamme et durables. 

Quand je ne skie pas, vous pouvez probablement me retrouver: en train de cuisiner, manger, dans un studio de yoga ou à mon chalet à Windermere, CB.

Qu’a ta ville à offrir de meilleur? Elle offre encore ce charme de la petite ville.  Les Calgariens sont très chaleureux et simples.   Le Stampede de Calgary est aussi très amusant. 

Nomme la chose la plus surprenante que l’on retrouve dans ta valise quand tu voyages: Ma collection élaborée de thé en vrac et toute sa panoplie (en écrivant je savoure un thé à la réglisse et à la menthe provenant de CommuniTEA à Canmore, AB).

Décris-nous ton aliment ou ta boisson de prédilection pendant la saison de compétition: De quel pays ces aliments viennent-ils?: :Le Tiramisu en Italie.  C’est mon dessert préféré et le déguster en Italie ne me déçoit jamais. 

Si tu pouvais concevoir ton propre endroit dans le monde pour une Coupe du monde, quel serait-il? J’adore skier dans les Rocheuses Canadiennes.  Je voudrais donc que cet endroit se trouve dans les Rocheuses pour montrer au monde entier combien cet endroit où nous vivons est merveilleux.  Dans un monde parfait, je préciserais Panorama, CB parce que c’est la montagne où j’ai passé ma jeunesse à skier. 

Où se trouve ton endroit préféré pour courser ou t’entraîner? Ma course favorite est celle de Kitzbühel, en Autriche.  J’adore l’énergie de ce site et l’exigence technique de cette piste.  Mon endroit préféré pour l’entraînement est Panorama, CB parce que je m’y sens comme chez moi.  

Si tu pouvais détenir un super pouvoir, quel serait-il? Je voudrais pouvoir me soigner moi-même instantanément.  Pour avoir eu à gérer de longues périodes de blessures, j’aimerais pouvoir me pousser au maximum chaque jour sans que la douleur me retienne.    

Si tu pouvais bâtir ta maison de rêve dans le monde, où serait-elle située? Je suis axé sur la famille et il serait difficile de m’éloigner de Calgary et des Montagnes Rocheuses.  

Quelle est la chose la plus drôle dont tu as été témoin chez un coéquipier lors de tes voyages? Voir Trevor White jouer de la guitare dans le bain (ne vous en faites pas, il n’était pas rempli et lui n’était pas nu) parce que la salle de bain offrait l’acoustique la plus juste dans la maison. 

Qui admires-tu dans le sport? Thomas Grandi. Il était non seulement mon idole en grandissant, mais il a été un pionnier pour les skieurs techniques au Canada. J’ai toujours admiré son éthique au travail et sa vision de la vie. 

 

Résultats parmi les 20 premiers
20ième - Slalom - Adelboden, SUI (jan. 2014)
17ième – Slalom – Bansko, BUL (fév. 2012)
17ième – Slalom – Schladming, AUT (jan. 2012)
14ième – Slalom – Kitzbuehel, AUT (jan. 2012)
17ième – Slalom – Adelboden, SUI (jan. 2012)
15ième – Slalom – Beaver Creek, ÉU (déc. 2011)
14ième – Slalom – Kitzbuehel, AUT (jan. 2011)
13ième – Slalom – Wengen, SUI (jan. 2011)
17ième – Slalom – Adelboden, SUI (jan. 2011)
16ième – Slalom – Levi, FIN (nov. 2010)
18ième – Slalom – Garmisch-Partenkirchen, ALL (mars 2010)
12ième – Slalom – Kitzbuehel, AUT (jan. 2010)
19ième – Slalom – Wengen, SUI (jan. 2010)
12ième – Slalom – Alta Badia, ITA (déc. 2009)
13ième – Slalom – Kranjska Gora, SLO (mars 2009)

Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi, RUS
Disqualifié - Slalom 

Jeux olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver, C.-B.
42ième – Slalom géant

Championnats canadiens
Champion canadien – Slalom géant – Nakiska, AB (mars 2010)

Championnats du monde
38ième – Slalom – Garmisch-Partenkirchen, ALL (fév. 2011)

Coupe Nor-Am
Champion en slalom masculin (2009)
Champion en slalom géant masculin (2009)