Morgan Pridy in action during the downhill in Kitzbuehel, AUT
Morgan Pridy in action in the legendary Kitzbuhel downhill.
Morgan Pridy
Morgan Pridy charges down the hill during the super-G at the FIS Alpine World Cup in Beaver Creek, USA
Morgan Pridy tackles the downhill course in training in Lake Louise, CAN
Morgan Pridy gets some  air during the downhill in Lake Louise, CAN
Conrad, Morgan and Dustin have some fun on the chairlift during a free ski day in Lake Louise, CAN
Morgan Pridy during the second downhill training run in Lake Louise (Nov. 2012)
Morgan Pridy during men's downhill training in Beaver Creek.
Morgan Pridy during the first downhill training run in Lake Louise (Nov. 2012)
Morgan Pridy
Morgan Pridy
Morgan Pridy tackles the Super-G course in Val Gardena, ITA

Morgan Pridy

Alpin

Jeune skieur de vitesse de Whistler, C.-B., Pridy a connu une percée lors de la saison 2012-13 en récoltant six podiums de Coupe Nor-Am et en remportant les titres de super G et de super combiné. Cet ancien coureur de l’Équipe de ski de la C.-B. est issu d’une famille de skieurs. Son frère aîné Conrad est aussi membre de l’Équipe canadienne de ski alpin.

 
  • Morgan Pridy in action during the downhill in Kitzbuehel, AUT
  • Morgan Pridy in action in the legendary Kitzbuhel downhill.
  • Morgan Pridy
  • Morgan Pridy charges down the hill during the super-G at the FIS Alpine World Cup in Beaver Creek, USA
  • Morgan Pridy tackles the downhill course in training in Lake Louise, CAN
  • Morgan Pridy gets some  air during the downhill in Lake Louise, CAN
  • Conrad, Morgan and Dustin have some fun on the chairlift during a free ski day in Lake Louise, CAN
  • Morgan Pridy during the second downhill training run in Lake Louise (Nov. 2012)
  • Morgan Pridy during men's downhill training in Beaver Creek.
  • Morgan Pridy during the first downhill training run in Lake Louise (Nov. 2012)
  • Morgan Pridy
  • Morgan Pridy
  • Morgan Pridy tackles the Super-G course in Val Gardena, ITA
 
Accueil / Athlètes / Morgan Pridy

Meilleurs résultats

21ième - Super G - Coupe du Monde - Kitzbuehel, AUT (2014)
1er (x2)– Super G – Coupe Nor-Am – Nakiska, AB (2013)
1er – Super combiné – Coupe Nor-Am –Nakiska, AB (2013)
3ième – Descente – Championnats nationaux américains – Aspen, ÉU (2012)

Classements de Coupe du monde

(2013-14):
Classement général: 108ième
Classement de super G: 37ième
Classement de super combiné: 33ième

Né (e) le : 09/10/1990
Lieu de naissance:
Vancouver, C.-B.
Résidence:
Whistler, C.-B.
Ville d’origine:
Whistler, C.-B.
Club de ski: Whistler Mountain Ski Club
Depuis: 2011
Taille: 5-10
Poids: 174 livres
Skis: Atomic
Bottes: Atomic
Bâtons: Swix
Casque: POC
Lunettes de ski: POC

Surnoms: Jimmy, Conrad.

Quel est ton premier souvenir en ski? Un de mes anciens instructeurs de ski se prénommait Bernard et il trimballait toujours ces petits bonbons australiens en réglisse.   Ils servaient de récompense pour celui qui remportait le parcours de 12 portes situé sous la remontée verte à Whistler. Le tout était chronométré et évidemment il décrochait toujours le meilleur chrono avec une longueur d’avance. À l’époque, je me demandais comment était-il possible d’aller aussi vite.  Si je me souviens bien, nous obtenions des bonbons aussi. 

Quel a été ton moment le plus mémorable en ski de compétition? Pour moi, le tout se résume à une bonne journée.  Quelque soit la journée, si je suis capable de gagner ou atteindre un objectif, j’éprouve un sentiment impossible à reproduire ailleurs dans la vie et ces instants sont les meilleurs moments en compétition dans mon cas. 

Quel a été ton pire moment en ski de compétition?: C’est une longue histoire et plutôt une série d’événements épouvantables.  J’étais alors âgé de 18 ans, je coursais aux finales Nor-Am à Lake Placid.  Mon super G s’est très mal déroulé et j’accusais un retard ridicule.  Je vagabondais l’air triste vers la remontée mécanique, une vieille remontée double ballotant dans toutes les directions quand on y montait.  Et en avançant dans la ligne d’attente, une voix féminine me demanda si j’étais célibataire.  Je me suis retourné et une athlète très jolie de l’équipe américaine de ski se trouvait derrière moi.  Me disant que ma journée ne finirait peut-être pas trop mal, je m’apprêtais à monter sur la remontée avec elle.  La chaise s’est mise à vaciller vers l’avant pour revenir vers l’arrivée  et sur l’élan arrière, mes spatules se sont prises dans la neige et j’ai planté au sol.   Quand ils ont remis la remontée en marche, je n’avais rien à dire durant ce voyage.  Au sommet, j’ai récupéré mon équipement, mis mes skis sur mon épaules et j’ai skié en direction opposée.  Quelques virages plus loin,  j’ai aperçu la même fille sur la remontée.  Me disant alors que je pourrais déployer quelques bons mouvements pour sauver l’honneur, je frappe alors une énorme bosse et je me ramasse par terre.  Mes skis ont été catapultés de mon épaule, mais je suis parvenu à amortir ma chute en tombant principalement sur ma tête.  J’étais légèrement étourdi et j’ai alors décidé que cette fille n’était peut-être pas pour moi.  Une mauvaise journée qui couronnait une mauvaise semaine.  

Quel est ou a été ton rêve olympique? En tout premier lieu, c’est de me rendre aux Jeux olympiques et donner tout ce que j’ai pour le Canada et ce, à plusieurs reprises. Quand j’étais plus jeune, je voulais devenir un phénomène à 19 ans et tout fracasser en sol canadien aux Jeux de Vancouver en 2010, mais je ne comprenais pas à l’époque qu’il fallait tout le travail nécessaire pour devenir un coureur de niveau olympique. Ces Jeux sont passés, mais l’expérience de goûter à ses pistes, servir d’ouvreur et voir nos gars en compétition a forgé en moi un profond désir de faire partie de ce groupe. 

Qu’elle est la meilleure chose venant du fait que les Jeux olympiques d’hiver 2014 ont lieu à Sotchi en Russie? C’est l’un de ces endroits que je ne visiterais probablement plus jamais et voir la Russie est quelque chose d’IMPORTANT.  J’ai l’impression que sans les Jeux, je n’y serais jamais allé. 

Si tu pouvais écouter une seule chanson avant le départ du portillon, quelle serait-elle? Les livres audios de Harry Potter…

Si tu pouvais réunir trois personnes dans le monde, vivantes ou décédées, à l’une de tes courses, qui seraient-elles? J’amènerais ma mère et mon père ainsi que David Attenborough pour commenter ma descente.  Bien, en réalité, un commentaire en continu sur toute ma journée.  

Quel talent ou aptitude que tu possèdes surprendra les fans?  J’ai un ou deux trucs de carte dans mes manches. Mes habiletés se développement généralement durant l’hiver quand j’ai le temps de pratiquer pendant les voyages. 

S’il te restait un jour à vivre, comment le passerais-tu? Je passerais ma dernière journée à tenter de faire tout ce que je n’ai pu faire ou voir jusqu’à présent dans ma vie.  Il y aurait sûrement des trucs illicites ou téméraires ou encore simplement fous, mais à la fin de la journée, je réunirais ma famille et mes amis pour une fête pour ne voir que des visages heureux. 

Si tu étais en affaires ou en formation de carrière autre que le ski de compétition, quel domaine choisirais-tu? Je crois que ma réponse est classique pour un skier, mais je ne peux m’imaginer heureux derrière un bureau.  J’aimerais posséder ma propre entreprise de tourisme d’aventure et servir aussi de guide.  Je pourrais ainsi montrer aux gens de nouvelles choses excitantes, leur enseigner de nouvelles habiletés et leur offrir une expérience unique défiant le commun des mortels.  

Quand je ne skie pas, vous pouvez probablement me retrouver: à l’extérieur, à dormir (mais pas à l’extérieur), à frapper des balles de tennis ou n’importe où évidemment. 

Qu’a ta ville à offrir de meilleur?  C’est la maison. C’est l’endroit où j’ai grandi qui la rend chère à mes yeux.  Elle est évidemment un endroit parfait pour les activités extérieures et possède tous les attributs de ce que j’aime faire. 

Nomme la chose la plus surprenante que l’on retrouve dans ta valise quand tu voyages: Une raquette de ping-pong et des feuilles d’assouplisseur Snuggle.  Je n’ai pas la raquette avec moi parce que je suis bon au tennis de table, c’est plutôt qu’elle s’est ramassée là et je ne m’en suis jamais débarrassée.  Je suis toujours prêt à faire une partie toutefois.  Les feuilles pour la sécheuse sentent bon et ne peuvent nuire à l’arôme dans ma valise. 

Décris-nous ton aliment ou ta boisson de prédilection pendant la saison de compétition: Le strudel aux pommes quelque part en Autriche avec beaucoup de crème fouettée sur le dessus.  Ce n’est pas vraiment excitant, mais j’espère toujours que ce soit le dessert. 

Si tu pouvais concevoir ton propre endroit dans le monde pour une Coupe du monde, quel serait-il? Je pense que je ferais la conception d’une descente à Revelstoke, CB.  Je sais que le climat n’y est pas idéal, mais puisque nous sommes dans le domaine de l’imaginaire, ce n’est pas important.  La raison de choisir Revy est que le site est  au Canada et je pense que le Canada a besoin d’autres courses.  De plus, la montagne comprend plusieurs murs et de beaux endroits pour des éléments intéressants.  

Où se trouve ton endroit préféré pour courser ou t’entraîner? J’adore courser à Val d’Isère, France.  La ville est incroyable et je souhaite toujours y rester une semaine de plus pour skier et m’amuser. Les endroits où nous hébergeons ont la chaleur d’un chalet de montagne et j’aime cette ambiance. 

Si tu pouvais détenir un super pouvoir, quel serait-il? Je ne détesterais pas pouvoir me téléporter.  Les déplacements seraient simplifiés et je pourrais me rendre où je le désire en claquant des doigts. 

Si tu pouvais bâtir ta maison de rêve dans le monde, où serait-elle située? C’est partagé pour moi: soit une maison à ossature à Creekside, Whistler, avec un aspect rustique à l’extérieure, mais moderne et branché à l’intérieur ou une maison sur la plage près des eaux chaudes et avec des vagues déferlantes pour le surf.  Ah oui, et deux palmiers pour mon hamac bien entendu. 

Qui admires-tu dans le sport? J’admire Roger Federer, mais les premières années de Roger quand il était en pleine ascension vers le sommet.  Je crois que sa confiance en lui et sa force mentale sont des atouts de taille dans tous les sports.  J’admire aussi sa façon de courser avec férocité et passion à tous ses matchs, des traits que je tente d’incorporer à mes courses.. 

 

Résultats parmi les 30 premiers
21ième - Super G - Kitzbuehel, AUT (jan. 2014)
24ième - Super combiné - Kitzbuehel, AUT (jan. 2014)
24ième - Super G - Beaver Creek, ÉU (déc. 2013) 

Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi, RUS
33ième - Slalom géant 
10
ième - Super G
20ième - Super combiné 

Championnats canadiens
Champion canadien – Descente - Whistler, C.-B. (mars 2014)

Champion en super combiné masculin (2013)
Champion en super G masculin (2013) 

Podiums
1er - Super G - Nakiska, AB (mars 2014)
1er - Super G - Nakiska, AB (mars 2013)
1er - Super G - Nakiska, AB (mars 2013)
1er - Super combiné - Nakiska, AB (mars 2013)
2ième - Descente - Apex, CB (fév. 2013)
2ième – Super G – Panorama, C.-B. (déc. 2012)
2ième – Super G – Panorama, C.-B. (déc. 2012)

Résultats parmi les 10 premiers
10ième - Super G - Apex, CB (fév. 2013)
4ième - Descente- Apex, CB (fév. 2013)
6ième – Super combiné – Panorama, CB (déc. 2012)
5ième – Super G – Copper Mountain, ÉU (déc. 2012)
9ième – Descente – Aspen, ÉU (fév. 2012)
6ième – Descente – Aspen, ÉU (fév. 2012)
10ième – Super G – Panorama, CB (déc. 2011)
8ième – Super combiné – Aspen, ÉU (fév. 2011)
8ième – Super G – Panorama, CB (déc. 2010)
6ième – Descente – Lake Louise, AB (déc. 2010)