Erin Mielzynski

Alpin

Une skieuse toutes saisons, Mielzynski excellait autant sur l’eau que sur la neige lorsqu’elle était une jeune athlète en Ontario. Elle a remporté une médaille d’argent en saut lors des Juniors Mondiaux de ski nautique en 2006. En mars 2012, cette native de Guelph, ON, passait à l’histoire à Ofterschwang, en Allemagne en devenant la première Canadienne depuis Betsy Clifford en 1971, à remporter un slalom de Coupe du monde. Elle a enchaîné à cet élan son second podium de Coupe du monde en carrière en 2013 et sera une menace sérieuse au podium des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi en 2014.

 
 
Accueil / Athlètes / Erin Mielzynski

Meilleurs résultats

1er – Slalom – Coupe du monde FIS – Ofterschwang, ALL (2012)
3ième – Slalom – Coupe du monde FIS – Zagreb, CRO (2013)
5ième – Slalom – Coupe du monde FIS – Are, SUÈ (2012)

Classements de la Coupe du monde

(2013-2014)
Classement général: 70ième
Classement de slalom: 30ième
Classement de slalom géant: 42ième
Classement de super combiné: 26ième

Né (e) le : 25/05/1990
Lieu de naissance:
Brampton, ON
Résidence:
Collingwood, ON
Ville d’origine:
Collingwood, ON
Club de ski: Georgian Peaks Ski Club
Depuis: 2008
Sponsor: Polar Securities, Georgian Peaks Ski Club, Tashodi
Taille: 5-6
Poids: 145 livres
Skis: Rossignol
Bottes: Rossignol
Bâtons: Leki
Casque: Uvex
Lunettes de ski: Uvex

Surnoms: E.R. – Mon père m’appelait comme cela quand j’étais petite.  Air.  Mon nom est difficile à diminuer, certains m’appellent donc Air ou Air Bear ou Mielzed.

Meilleur moment en ski de compétition: Le meilleur moment que j’ai connu en ski de compétition est définitivement lorsque j’ai remporté la Coupe du monde à Ofterschwang (Allemagne, 2012). En matinée, la neige était molle et le temps doux.  Je savais que les conditions seraient ardues et la victoire à la portée de toutes.   Après avoir franchi l’arrivée en cinquième place d’un départ de la 24ème case, j’étais folle de joie.  Les bras en l’air, je célébrais déjà en sachant qu’il me restait une manche à compléter.  J’ai amorcé la ronde suivante aux côtés de filles comme Marlies Schild (Autriche) et Maria Riesch (Allemagne), mais étrangement, pour une fois, je n’étais pas nerveuse.  À l’issue de la seconde manche, j’ai franchi l’arrivée, j’ai levé les yeux et j’ai aperçu le vert.  J’étais en première position.  Je me suis mise à crier et à célébrer parce que j’étais assurée d’une cinquième place.  Néanmoins, au fur et à mesure que déferlaient les quatre dernières filles, je demeurais dans l’enclos de la meneuse.  Je venais de remporter une épreuve de Coupe du monde.  C’était le plus beau jour de ma vie alors qu’au sommet du podium, je pouvais entendre l’hymne national canadien jouer à l’unisson!

Pire moment en ski de compétition: J’ai quelques moments en compétition qui semblaient horribles à l’époque, mais en y repensant, j’en ri.  1) À l’âge de 16 ans, j’ai coursé sur une piste de descente masculine aux Nationaux à Whislter, CB, et à la sortie d’un virage à l’amorce du mur le plus abrupt du parcours, j’ai frappé quelques bosses.  En reposant mon pied au sol, j’ai réalisé que je n’avais plus de ski.  Je me suis levée, j’ai décollé dans les airs et j’ai skié en ligne droite le reste du mur en tentant d’éviter clôtures de sécurités et portes.  En bas du mur, j’ai crié et je me suis jetée au sol.  2) Ma première année avec l’équipe a été difficile pour moi.  Nous coursions au Colorado en début d’année, je franchissais une double verticale comme si c’était une chicane et j’ai réalisé mon erreur.  J’ai été forcée de sortir de piste.  Mon épreuve de slalom suivante était ma première Coupe d’Europe.  Je me suis bien tirée de la section du haut, mais j’ai confondu une porte simple pour une banane et je me suis retrouvée sur l’autre parcours. On ne peut dire que ce sont de grands moments pour moi. 

Quel est ton rêve olympique?: Mon rêve olympique est de réunir deux des meilleures manches de ma vie en une seule journée.  Mon rêve est d’inspirer les autres, motiver les gens par l’entremise de mon ski et de mes gestes et faire comprendre aux autres qu’ils peuvent accomplir de grandes choses s’ils se fixent des objectifs. 

Qu’elle est la meilleure chose venant du fait que les Jeux olympiques d’hiver 2014 ont lieu à Sotchi en Russie? Nous avons la chance de découvrir une nouvelle culture à un endroit spécialement conçu pour les Jeux.  Nous devrons à présent montrer ce dont nous sommes faits, mais je suis prête à le faire. 

Si tu pouvais écouter une seule chanson avant le départ du portillon, quelle serait-elle? « Ten Thousand Hour » de Macklemore mettant en vedette Ryan Lewis.  J’en aime les paroles : « The greats weren’t great because at first they could paint. The greats were great because they paint a lot. »

Si tu pouvais réunir trois personnes dans le monde, vivantes ou décédées, à l’une de tes courses, qui seraient-elles? J’amènerais ma mère, mon père et mes grands-parents. 

Quel talent ou aptitude que tu possèdes surprendra les fans?  J’ai un coup droit du tonnerre à la boxe.  

S’il te restait un jour à vivre, comment le passerais-tu? Je m’amuserais sur l’eau avec ma famille, mes amis et mes animaux. 

Si tu étais en affaires ou en formation de carrière autre que le ski de compétition, quel domaine choisirais-tu? Après ma carrière de skieuse de compétition, j’espère devenir vétérinaire. Cela a toujours été mon rêve à part devenir une athlète.  Je ne peux imaginer aucune autre profession que celle de travailler chaque jour à soigner les animaux.  J’ai toujours eu un lien étrange avec les bêtes. 

Quand je ne skie pas, vous pouvez probablement me retrouver: à courser, faire de la voile, faire du vélo ou dormir. 

Qu’a ta ville à offrir de meilleur? Mes amis et mes professeurs. J’ai reçu un support incroyable des personnes où j’habite à Guelph. Mes professeurs m’ont aidée à obtenir mon diplôme et j’ai obtenu d’excellents résultats scolaires tout en pouvant m’épanouir comme athlète et mes amis seront toujours là pour moi peu importe la fréquence à laquelle je suis à la maison.  

Nomme la chose la plus surprenante que l’on retrouve dans ta valise quand tu voyages: Bientôt, la chose la plus surprenante que l’on y trouvera sera ma planche à pagaie gonflable.  Je prévoie m’acheter une ISUP et l’apporter en Nouvelle-Zélande et à d’autres camps  parce j’adore les plans d’eau, peu importe leur température. 

Décris-nous ton aliment ou ta boisson de prédilection pendant la saison de compétition: Ma nourriture préférée en Europe que l’on ne peut retrouver en Amérique du nord, est la pizza italienne sur pain plat! Ce que je mange le plus fréquemment en Europe est du gruau le matin. J’en apporte avec moi en matinée et c’est facile à préparer entre les descentes.  e sais que je digère bien en plus. 

Si tu pouvais concevoir ton propre endroit dans le monde pour une Coupe du monde, quel serait-il et pourquoi? Georgian Peaks, ON.  Mes amis et ma famille pourraient venir me voir courser sans avoir à dépenser trop d’argent ou à gérer les tracas des voyages. Je pourrais également dormir dans mon propre lit avant la course.   

Où se trouve ton endroit préféré pour courser ou t’entraîner? J’aime m’entraîner à Kirchberg, en Autriche parce que je m’y sens comme chez moi.  Nous pouvons tracer autant de parcours que nous voulons sur la montagne et nous entraîner aussi longtemps que nous le souhaitons.  De plus, on voit souvent l’équipe masculine et nous nous réunissons à notre pizzéria favorite. 

Si tu pouvais détenir un super pouvoir, quel serait-il? Je choisirais de pouvoir voler.  Je pratiquais le saut en ski nautique et j’adorerais retrouver la sensation d’être dans les airs.  Je pourrais aussi simplement décider à tout moment de décoller et voler vers quelque lieu que ce soit pour quelques jours de repos! 

Si tu pouvais bâtir ta maison de rêve dans le monde, où serait-elle située? Je bâtirais ma maison de rêve sur une plage avec ses propres vagues déferlantes.   J’apprécie le son des vagues qui se fracassent sur le rivage, la sensation du sable sur mes pieds et profiter du chant des oiseaux pour me réveiller. 

Quelle est la chose la plus drôle dont tu as été témoin chez un coéquipier lors de tes voyages? Une des journées les plus drôles que nous ayons eu entraînement a eu lieu quand j’étais avec l’équipe de développement.  Nous nous entraînions en slalom et le parcours était très glacé.  En fin de séance de travail, nos skis n’étaient plus aussi bien affûtés et nous avions de la difficulté avec nos prises de carre à un virage.  Au bas de la piste, nos entraîneurs, Tim et Walter, nous ont gentiment informés qu’après avoir viré à gauche, il fallait virer à droit.  Quelqu’un a laissé glisser qu’ils devraient nous montrer comment bien le faire sur un parcours aussi glacé.  Ils ont accepté de relever le défi.  Nous avons mis en marche la caméra vidéo et « avons assisté en direct comment il fallait s’y pendre ».   Je ne crois pas que leurs skis avaient vu une lime depuis des mois sinon des années et ça sautait aux yeux.  À la mi-parcours, Tim a pris sa radio et nous passait ses commentaires.  Walter était en mode compétition et a dû être distrait par la radio qui pendait à ses pieds.  Bien que le segment vidéo est distrayant, nous ne pouvons savourer pleinement ce moment parce que la caméra bougeait trop en raison des rires incontrôlables du cinéaste. 

Qui admires-tu dans le sport et pourquoi? Bien qu’il n’évolue pas dans le sport compétitif, la personne qui m’inspire le plus en sport est mon grand-père. Il est âgé de 82 ans et skie encore aujourd’hui. Il a apporté une planche à pagaie dernièrement avec lui au chalet et il s’assure toujours que nous demeurions actifs.  Mon grand-père a été la personne la plus inspirante de ma vie.  

 

Podiums
3ième – Slalom – Zagreb, CRO (jan. 2013)
1er – Slalom – Ofterschwang, ALL (mars 2012)

Résultats parmi les 20 premiers
14ième - Slalom - Kranjska Gora, SLO (jan. 2014)
19ième - Slalom - Flachau, AUT (jan. 2014)
17ième – Slalom – Bormio, ITA (jan. 2014)
16ième - Slalom géant - Beaver Creek, ÉU (déc. 2013)
10ième – Slalom – Lenzerheide, SUIT (mars 2013)
10ième – Slalom – Flachau, AUT (jan. 2013)
18ième – Slalom – Semmering, AUT (déc. 2012)
5ième – Slalom – Are, SUÈ (déc. 2012)
14ième – Slalom – Levi, FIN (nov. 2012)
18ième – Slalom – Soldeu-Grandvalira, AND (fév. 2012) 
18ième – Slalom – Kranjska Gora, SLO (jan. 2012)
14ième – Slalom – Flachau, AUT (déc. 2011)
13ième – Slalom – Courchevel, FRA (déc. 2011)
13ième – Slalom – Arber-Zwiesel, ALL (fév. 2011)
20ième - Slalom - Semmering, AUT (déc. 2010)

Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi, RUS
21ième - Slalom géant 
DNF - Slalom 

Jeux olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver, C.-B.
20ième – Slalom

Championnats du monde
17ième – Slalom – Schladming, AUT (fév. 2013)
16ième – Slalom – Garmisch-Partenkirchen, ALL (fév. 2011)

Podiums en Coupe Nor-Am
1ère - Super G - Copper Mountain, ÉU (déc. 2013)
1ère - Super combiné - Copper Mountain, ÉU (déc. 2013)
2ième - Slalom géant - Loveland Valley Ski Area, ÉU (déc. 2013)
1ère – Slalom – Panorama, C.-B. (déc. 2012)
3ième – Slalom géant – Panorama, C.-B. (déc. 2012)
3ième – Slalom géant – Panorama, C.-B. (déc. 2012)
3ième – Super G – Panorama, C.-B. (déc. 2012)
1ère – Super combiné – Panorama, C.-B. (déc. 2012)
1ère – Slalom – Loveland, ÉU (nov. 2012)
2ième – Slalom – Mont Ste. Anne, QC (mars 2012)
1ère – Slalom – Panorama, C.-B. (déc. 2011)
1ère – Slalom – Panorama, C.-B. (déc. 2011)
1ère – Slalom – Whistler, C.-B. (mars 2011)
1ère – Slalom – Whistler, C.-B. (mars 2011)
2ième – Slalom – Val St. Come, QC (jan. 2010)
3ième – Slalom – Panorama, C.-B. (déc. 2009)
2ième – Super combiné – Whiteface, ÉU (mars 2008)
3ième – Slalom – Craigleith, ON (mars 2008)