Sochi, Russia, 13/03/2014. (Photo: Canadian Paralympic Committee)Kim Joines proudly shows off her bronze medal from the slalom event in Sochi, RussiaSochi,Russia.16/03/2014-  Photo:Scott Grant/Canadian Paralympic Committee)Joines in action during the giant slalom in Sochi, RUS during the 2014 Paralympic Winter GamesSochi,Russia.16/03/2014-  Photo:Scott Grant/Canadian Paralympic Committee)Kim Joines rounding a gate during the giant slalom at the 2014 Paralympic Winter Games in Sochi, RUSSochi,Russia.16/03/2014-(Photo:Scott Grant/Canadian Paralympic Committee)Joines competes in the giant slalom in Sochi, RUS during the 2014 Paralympic Winter GamesSochi, Russia,12/03/2014. 
(Photo Scott Grant/Canadian Paralympic Committee)Kim Joines competes in the slalom in Sochi, RUS during the 2014 Paralympic Winter GamesPhoto by Malcolm Carmichael/Alpine CanadaKimberly Joines in an IPC World Cup slalom in Panorama, B.C.

Kimberly Joines

Para-alpin

Une des plus grandes athlètes féminines en ski-assis, Joines est deux fois championne mondiale CIP, 22 fois gagnante d’une Coupe du monde CIP et médaillée paralympique de bronze deux fois. Joines qui avait été blessée à la moelle épinière lors d’un accident dans un parc de surf, était revenue à la compétition en 2011-12 après une convalescence d’une blessure grave qui l’avait empêchée de participer aux Jeux paralympiques d’hiver de 2010. Quand Joines n’est pas en mode compétition, on la retrouve à s’amuser dans la poudreuse.

 
  • Sochi, Russia, 13/03/2014. (Photo: Canadian Paralympic Committee)
  • Sochi,Russia.16/03/2014-  Photo:Scott Grant/Canadian Paralympic Committee)
  • Sochi,Russia.16/03/2014-  Photo:Scott Grant/Canadian Paralympic Committee)
  • Sochi,Russia.16/03/2014-(Photo:Scott Grant/Canadian Paralympic Committee)
  • Sochi, Russia,12/03/2014. 
(Photo Scott Grant/Canadian Paralympic Committee)
  • Photo by Malcolm Carmichael/Alpine Canada
 
Accueil / Athlètes / Kimberly Joines

Meilleurs résultats

Championne au classement générale de la Coupe du monde CIP (2008)
Médaille bronze – Slalom – Jeux paralympiques d’hiver de 2014 à Sotchi, RUS
Médaille bronze – Super G – Jeux paralympiques d’hiver de 2006 à Turin, ITA

Classements de la Coupe du monde CIP

(2012-13)
Classement général: 6ième
Classement de slalom géant: 6ième
Classement de slalom: 5ième

Né (e) le : 27/01/1981
Lieu de naissance:
Edmonton, AB
Résidence:
Rossland, C.-B.
Ville d’origine:
Rossland, C.-B.
Depuis: 2002
Sponsor: Del Metals, Salient Maritime Inc.
Taille: 5-7
Poids: 155 pounds
Skis: Rossignol
Casque: Uvex
Lunettes de ski: Uvex

Surnom: Dans mon cas, les surnoms ne survivent pas.  Au sein de l’équipe, je crois que « KJ » est le plus inventif de tous.   À la maison et avec mes vieux amis, les deux plus fréquents sont « Ba » qui est un diminutif de « Kimba » et « PK » qui a fait son apparition  pour rire de moi peu de temps après ma blessure à la moelle épinière…cela veut dire « Pauvre Kim ».   Il n’est utilisé que dans un contexte approprié si vous êtes armé d’une bonne dose de sarcasme en le mentionnant car pour vous dire la vérité ceux qui me connaissaient à l’époque savaient qu’il ne FALLAIT PAS s’apitoyer sur mon sort. Je ne me sentais pas mal, c’était donc plus une réponse comique aux commentaires des étrangers qui au hasard se sentaient obligés de me dire TOUT LE TEMPS qu’ils avaient de la peine pour moi.  Un fauteuil roulant produit un drôle d’effet sur les gens.

Quel est ton premier souvenir en ski? J’ai appris à skier quand j’avais cinq ans.  Mon père a montré à skier à mon frère et moi-même le même jour à la station Lake Eden qui était un monticule près de Spruce Grove, AB et qui n’existe plus aujourd’hui.  J’avais de longues, droites, vieilles planches pesant une tonne que nous avions récupérées pour presque rien.  Il est vrai que ce vieil équipement nuisait à notre courbe d’apprentissage, mais nous avons dû nous débrouiller assez rapidement. C’était le début d’une passion de toute une vie pour la neige. 

Quel a été ton moment le plus mémorable en ski de compétition? Mon plus beau moment en ski de compétition a été un super combiné pendant la Coupe du monde CIP à Panorama, CB.  J’avais mal skié toute la semaine. J’inscrivais des Incomplets presque à toutes les courses.  J’ai réussi à compléter la portion de super G de l’épreuve sans un DNF, mais je crois m’être retrouvée à six ou huit secondes de la meneuse et j’étais en quatrième position au mieux.  J’étais imbattable en slalom durant cette saison et j’avais confiance de pouvoir décrocher une superbe manche pour réduire l’écart et grimper d’une place ou deux.  Je grognais tout le long de ma manche, percutant les piquets et à l’arrivée j’avais tout récupéré pour finir première.   Je crois que c’est la première fois que je levais le poing dans les airs dans l’aire d’arrivée en me laissant vraiment célébrer ma victoire devant mes adversaires, mais j’étais si émotive, j’ai été incapable de me retenir.  J’avais été si frustrée durant toute la semaine, mais ce gain avait effacé le négatif.

Quel est ou était ton rêve paralympique? Même si je détiens des titres au classement général et j’ai remporté plusieurs podiums en Coupe du monde CIP, je ne compte qu’une seule médaille de bronze paralympique.  J’étais blessée aux Jeux d’hiver de 2010 à Whistler et incapable de concourir. Mon rêve olympique se divise donc en deux.  Être tout d’abord en santé aux prochains Jeux et deuxièmement, faire mieux qu’une médaille de bronze.   

Qu’elle est la meilleure chose venant du fait que les Jeux paralympiques d’hiver 2014 ont lieu à Sotchi en Russie? C’est un endroit nouveau. J’aime découvrir le monde et ce n’est pas un lieu que j’aurais visité de moi-même si ce n’avait été de l’équipe.

Si tu pouvais écouter une seule chanson avant le départ du portillon, quelle serait-elle? Probablement un air de Josh Martinez parce que cela me met le sourire aux lèvres ou peut-être du Brother Ali si je dois être plus combative pour un slalom.

Si tu pouvais réunir trois personnes dans le monde, vivantes ou décédées, à l’une de tes courses, qui seraient-elles? J’amènerais des membres de famille décédés qui seraient selon moi très fiers de mes accomplissements et qui apprécieraient me voir en compétition surtout mes grands-parents Ovans et mon grand-oncle John.

Quel talent ou aptitude que tu possèdes surprendra les fans? J’aime vraiment les aliments très épicés! Je passe beaucoup de temps à cuisiner et j’aime pousser aux limites pour voir combien de piquant je peux rajouter aux recettes.

S’il te restait un jour à vivre, comment le passerais-tu? S’il ne me restait qu’une seule journée à vivre, je la commencerais par un bon café et des œufs Benedict puis je me trouverais un endroit de poudreuse et de neige libre (étonnant je sais !), peut-être un bain à remous avec mon homme, puis je l’aiderais à cuisiner le meilleur repas que nous puissions concevoir.  Nous dégusterions un bon vin près d’un feu.  Mes plans seraient définitivement plus aventureux et excitants si on me donne accès à un hélicoptère pour la journée.

Si tu étais en affaires ou en formation de carrière autre que le ski de compétition, quel domaine choisirais-tu? Je possède un diplôme en commerce dont je pourrais me servir un jour.   J’ai toujours voulu avoir mon propre café, mais la réussite est difficile dans ce type de commerce où j’habite.  Pour des raisons pratiques, j’irais peut-être chercher une formation en acupuncture et ouvrir ma propre clinique.

Quand je ne skie pas, vous pouvez probablement me retrouver…en camping, jardiner, déguster des plats raffinés ou me détendre sur mon patio derrière chez moi.

Qu’a ta ville à offrir de meilleur? Le meilleur que ma ville offre sont mes amis et ma famille qui y habitent.  Si je retourne à Edmonton, vous me trouverez à Remedy/Matahari, au centre-ville ou dans les environs de l’avenue Whyte.

Nomme la chose la plus surprenante que l’on retrouve dans ta valise quand tu voyages: Je ne pense pas que ma valise contienne de grandes surprises puisque je fais mes valises de façon pratique.  Toutefois, afin de conserver mon fauteuil-ski en bon état, je traîne toujours un rouleau de papier protecteur à bulles et du ruban adhésif.

Décris-nous ton aliment ou ta boisson de prédilection pendant la saison de compétition: Les meilleurs aliments et boissons de la saison viennent de CHEZ MOI entre les voyages.  Mon homme adore cuisiner et il me prépare toujours des plats fantastiques (accompagnés des bons vins).  Tellement mieux que n’importe quel restaurant sans l’ombre d’un doute!

Si tu pouvais concevoir ton propre endroit dans le monde pour une Coupe du monde, quel serait-il? Avec un peu d’égoïsme, je ramènerais une Coupe du monde à Rossland, CB, où j’habite. Il y en avait dans les années 60 je crois.  J’aimerais ça pour deux raisons.  Premièrement, je pourrais montrer à tout le monde ma merveilleuse ville et deuxièmement, si nous organisions une descente, cela assurerait de la poudreuse pour les résidents locaux et nous pourrions tous skier dans la poudreuse.  La première règle du ski de compétition, si vous souhaitez de la neige, organisez une descente!

Où se trouve ton endroit préféré pour courser ou t’entraîner? J’adore skier n’importe où en Autriche pour l’ambiance du tonnerre.   Le ski est pour les Autrichiens ce que le hockey est pour les Canadiens.  La ville hôte est toujours en pleine effervescence.

Si tu pouvais détenir un super pouvoir, quel serait-il? Si je possédais un super pouvoir, j’aimerais pouvoir lire dans la pensée des gens.  Ceci pourrait devenir fatiguant à la longue, je dois donc pouvoir activer ce pouvoir à ma guise.  Plus que tout, ceci m’aiderait à communiquer avec mon copain qui semble penser déjà que je lis dans ses pensées.  De plus, je mettrais fin à TOUS les petits commérages d’une petite ville au lieu de la plupart d’entre eux.

Si tu pouvais bâtir ta maison de rêve dans le monde, où serait-elle située? Mes maisons de rêve se trouveraient en deux sites différents.  Une à Rossland, CB, qui serait une version plus imposante de ma maison actuelle, mais le garage aurait deux fois la superficie de la maison. La seconde se trouverait en partie sur l’eau où nous pourrions sortir en motoneige ou en quad…..préférablement plus au nord, mais en CB.

Quelle est la chose la plus drôle dont tu as été témoin chez un coéquipier lors de tes voyages? Je ne sais pas si drôle est le mot juste, mais à la fin de longs voyages, les délires commencent ce qui peut sembler drôle.  Une année, la désormais retraitée coéquipière Lauren Woolsentcroft avait remporté un gros jambon sec lors de l’une des premières épreuves au calendrier et il est devenu la mascotte de l’équipe.  Le jambon pouvait être aperçu sur la montagne avec ses lunettes de soleil, sur un fauteuil roulant ou attaché dans la camionnette.  Je crois que vous comprenez le principe.  Je pense même que le jambon avait sa page Facebook, même si je ne suis pas certaine de son nom. 

Qui admires-tu dans le sport? J’ai toujours respecté et admiré mon ancienne coéquipière Lauren Woolstencroft en raison de son éthique dans le travail et son humilité.  Elle a connu beaucoup de succès sur notre circuit, mais elle a toujours laissé le soin à son ski et non sa bouche d’expliquer sa position. J’admire cela parce que trop souvent j’agis inversement.

Podiums en Coupe du monde CIP
2ième - Slalom - Copper, ÉU (jan. 2014)
2ième - Slalom - Copper, ÉU (jan. 2014)
1er - Slalom géant - Copper, ÉU (jan. 2014)
2ième - Slalom géant - Panorama, CAN (jan. 2014)
3ième - Slalom géant - St. Moritz, SUI
1er – Super combiné – Panorama, C.-B. (mars 2012)
1er – Slalom – Winter Park, ÉU (mars 2012)
2ième – Super G – Winter Park, ÉU (mars 2012)
1ère – Slalom géant  – La Molina, ESP (fév. 2012)
2ième – Slalom – La Molina, ESP (fév. 2012)
1ère – Slalom géant  – Arta Terme, ITA (jan. 2012)
1ère – Slalom – Arta Terme, ITA (jan. 2012)
2ième – Slalom géant – Abtenau, AUT (2010)
2ième – Slalom géant – Roll Rinn, AUT (2010)
1ère – Super G – Whistler, C.-B. (2009)
1ère – Descente – Sestriere, ITA (2009)
1ère – Descente – Sestriere, ITA (2009)
1ère – Super combiné – Sestriere, ITA (2009)
2ième – Slalom géant – La Molina, ESP (2009)
1ère – Slalom géant – Abtenau, AUT (2008)
1ère – Super combiné – Abtenau, AUT (2008)
1ère – Super combiné – Abtenau, AUT (2008)
1ère – Super G – Abtenau, AUT (2008)
1ère – Slalom géant – Queyras, FRA (2008)
1ère – Slalom géant – Queyras, FRA (2008)
1ère – Slalom – Queyras, FRA (2008)
1ère – Slalom – Queyras, FRA (2008)
1ère – Slalom géant – High1, COR (2008)
1ère – Slalom géant – High1, COR (2008)
1ère – Slalom – High1, COR (2008)
1ère – Slalom géant – Hakuba, JAP (2008)
1ère – Super G – Aspen, ÉU (2007)
3ième – Super G – Arta Terme, ITA (2007)
2ième – Slalom géant – Yong Pyong, COR (2006)
3ième – Slalom géant – Yong Pyong, COR (2006)
2ième – Super G – Yong Pyong, COR (2006)
3ième – Super G – Artesina, ITA (2006)
3ième – Slalom géant – Steamboat Springs, ÉU (2005)
3ième – Slalom – Tignes, FRA (2004)
2ième – Super G – Abtenau, AUT (2004)
2ième – Super G – Widschönau, AUT (2004)
2ième – Super G – Wildschönau, AUT (2004)
3ième – Slalom géant – Wildschönau, AUT (2004)
2ième – Super G – Sestriere, ITA (2004)
3ième – Slalom – Sestriere, ITA (2004)

Jeux paralympiques d'hiver de 2014 à Sotchi, RUS
3ième - Slalom

Jeux paralympiques d’hiver de 2006 à Turin, ITA
3ième – Super G
7ième – Slalom géant

Championnats canadiens de ski para-alpin 
Championne canadienne en slalom géant (2014) 
Championne canadienne en slalom (2014)

Championnats du monde CIP
2ième – Descente– La Molina, ESP (fév. 2013)
3ième – Slalom– La Molina, ESP (fév. 2013)
2ième – Super combiné – La Molina, ESP (fév. 2013)
3ième – Slalom géant– La Molina, ESP (fév. 2013)
3ième – Super G – High1, COR (2009)
1ère – Super G – High1, COR (2009)
6ième – Super combiné – High1, COR (2009)
2ième – Slalom – High1, COR (2009)
1ère – Descente – High1, COR (2009)
3ième – Super G – Widschönau, AUT (2004)
4ième – Slalom géant – Widschönau, AUT (2004)
5ième – Slalom – Widschönau, AUT (2004)